PROTECTION DES CULTURES

icon Les informations de la thématique "Protection des cultures" sont rédigées par le Service de l'agronomie de l'Office Cantonal de l'Agriculture et de la Nature

OFFICE CANTONAL DE L'AGRICULTURE ET DE LA NATURE (OCAN)

Ch. Pont-du-Centenaire 109

1228 Plan-les-Ouates

 

Tél: +41 (0) 22 388 71 71

Fax: +41 (0) 22 546 97 91

anais.bode@etat.ge.ch

La protection des cultures

"La protection des cultures contre les maladies, les organismes nuisibles ainsi que contre la concurrence des adventices joue un rôle primordial dans l’agriculture. Il existe différents moyens de protéger les plantes cultivées". (OFAG, www.blw.admin.ch). 

"sans protection" … DOM --> reference 

Sur la figure ci-dessous, on distingue différents niveaux d'intervention : il y a les mesures dites préventives (rotation, variétés résistantes, pratiques culturales, etc.), les aides à la décision (Agrometeo), puis la lutte non chimique (sans produit de synthèse) les mesures biologiques ou biotechniques, et enfin celles qui doivent être utilisées en dernier recours avec la lutte chimique. 

Le plan de réduction des risques vise à réduire les risques de l'utilisation de cette lutte chimique. Il existe 2 plans de réduction des risques: le plan d'action fédéral et le rapport relatif à l'utilisation des produits phytosanitaires à Genève. 

 

Pyramide

                  Conception de la lutte intégrée (Source: DEFR 2016). 

 

 

Qu'est ce que le Plan d'action fédéral et le Rapport PPh cantonal?

En septembre 2017 la Confédération a élaboré un "Plan d'action visant à la réduction des risques et à l'utilisation durable des produits phytosanitaires". En complément de ce plan, en 2018 le canton et ses divers partenaires ont élaboré un "Rapport relatif à l'utilisation de produits phytosanitaires en agriculture à Genève" en 2018. Ce dernier recense une cinquantaine de mesures adaptées au contexte genevois. L'objectif du plan d'action fédéral et du rapport cantonal est de réduire de 50 % les risques liés à l'utilisation des produits phytosanitaires d'ici 2027.

Il s'agit de concilier le dynamisme économique de l'agriculture suisse et genevoise en particulier, tout en prenant soin de la santé publique et de l'environnement. Les mesures de réduction des risques issus du Rapport cantonal prévoient des mesures à chaque niveau de la pyramide. Pour réaliser ce plan d'action ambitieux, le rapport cantonal repose sur les compétences de 16 organismes privés et publics.

QU'EST-CE QU'UN PRODUIT PHYTOSANITAIRE?

Un produit phytosanitaire est constitué de matières actives, biologiques ou de synthèses, employées pour protéger les végétaux contre les ennemis des cultures tels que les insectes, adventices, maladies ou rongeurs. Il est majoritairement utilisé dans l'agriculture (grandes cultures, viticulture, cultures maraîchères, arboriculture ou horticulture) mais également dans d'autres secteurs, comme les espaces verts, les jardins privés ou la construction. 

LE RAPPORT PPH-GE EN CHIFFRES

51 Mesures Fédérales
Nombre de mesures du Plan Fédéral
57 Mesures cantonales
Nombres de mesures du Rapport cantonal
Objectif: Réduction de 50%
Des risques liés à l'utilisation des produits phytosanitaires d'ici à 2027
380 entreprises agricoles
Nombres d'entreprises agricoles concernées
16 organismes partenaires
Nombre de partenaires privés et publics impliqués